L’encadrement des jeunes: une préoccupation du FDP Politique

L’encadrement des jeunes: une préoccupation du FDP Politique

publié Mardi, le 05/03/2019 par NKURUNZIZA Dieudonné

Le Forum Permanent de Dialogue des Partis politiques (FDP) s’est réuni mardi 05 mars 2019 pour échanger sur l’orientation d’un financement d’une ONG ZOOM DPSD (Dynamique pour la paix, la sécurité et le développement) de droit canadien visant l’encadrement des jeunes affiliés ou non affiliés aux partis politiques en matière de paix et de cohésion sociale.

Selon le président du FDP, Félicien Nduwuburundi, l’objectif de la réunion est de réagir par rapport à cette offre d’une part et de formuler des orientations de nature à contribuer positivement dans la préparation et la réalisation de ce programme d’autre part .Ce programme va aussi contribuer dans la bonne préparation des élections de 2020 ,a fait savoir Félicien Nduwuburundi.

D’ajouter que leurs suggestions sont très attendues à la fois par le Forum et son partenaire ZOOM DPSD en vue d’affiner les différents aspects dudit programme avant de procéder à sa mise en œuvre effective.

Félicien Nduwuburundi a rappelé que les axes d’intervention du forum sont articulés sur 4 axes à savoir le renforcement du système des partis politiques, le dialogue permanent sur les enjeux nationaux, la participation à l’amélioration du processus électoral, l’intégration régionale et la coopération. Comme ce programme rentre dans la droite ligne de tous ces axes et ce de manière percutante avec les axes relatifs à l’amélioration du processus électoral et à l’intégration régionale et coopération, le forum au regard des aspects qui sont visés par ledit programme, il ne trouve aucun ennui à collaborer avec ce partenaire pour réaliser ce programme, a ajouté Félicien Nduwuburundi.

Au cours des échanges, les représentants des partis politiques se sont réjouis de cette promesse de financement de l’encadrement des jeunes affiliés ou non affiliés aux partis politiques. Ce financement permettra de développer les compétences servant à cultiver chez les jeunes la culture de paix, de cohésion sociale et l’entente communautaire .Il permettra de développer notamment l’ouverture, l’acceptation mutuelle et l’inclusion pour bien vivre ensemble, encourager le respect profond des droits humains dans la vie quotidienne.

Au moment où cette ONG se dit prête à envoyer une équipe technique au Burundi, les leaders des partis politiques sont prêts à discuter la faisabilité de ce programme. Ils ont également recommandé de mettre en place une équipe technique au sein du forum pour travailler en commun accord avec cette ONG pour opérationnaliser ce programme avant que les échéances électorales 2020.

source : http://www.rtnb.bi/fr/art.php?idapi=3/0/249

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares